Déployer le système de management intégré

Les démarches de contrôle interne et de maîtrise des risques déployées par l’Assurance Maladie ont permis de sécuriser les conditions de délivrance de ses services et prestations, en maîtrisant le fonctionnement des processus métiers et supports. Dans la continuité de ces différentes démarches, l’Assurance Maladie entend promouvoir, au cours de la convention d’objectifs et de gestion 2014-2017, un nouveau système de management intégré (SMI) dont l’objectif vise à créer les conditions d’un pilotage optimisé des organismes et des activités de l’Assurance Maladie.

Ce référentiel permettra également à l’Assurance Maladie de renforcer ses analyses par processus en vue de connaître plus finement les différentes activités des organismes et mettre en œuvre les actions permettant de réduire les écarts de performance entre les différentes caisses du territoire pour homogénéiser la qualité du service rendu sur le territoire.

Pour ces raisons, le SMI est un levier décloisonnement et un levier d’amélioration de la performance (de la fiabilité).

Unifier les dispositifs d’amélioration continue des processus

Le SMI un engagement local

Grâce aux chantiers D2A menés en 2015, c’est près de 6 000 heures de travail qui ont été gagnées.

La démarche d’amélioration des processus