Développer une démarche active pour les assurés les plus fragiles

La lutte contre le non recours aux droits et la prévention des ruptures restent des enjeux majeurs, conformément aux objectifs fixés par le Plan gouvernemental de lutte contre la pauvreté et la stratégie nationale de santé.

L’Assurance Maladie de Paris s’est engagée, en 2014, dans la démarche nationale Planir (Plan local d’accompagnement du non-recours, des incompréhensions et des ruptures), en association avec le service médical et le service social de la Caisse régionale d’Assurance Maladie d’Ile-de-France.

Pour produire pleinement ses effets, cette dynamique s’appuie sur le développement et l’animation du réseau de partenaires de l’Assurance Maladie de Paris : les associations qui constituent un relais essentiel auprès des populations en voie de précarisation, mais aussi les institutions avec lesquelles elle a conclu un partenariat.

L’Assurance Maladie de Paris élargit également son offre individualisée d’accompagnement administratif et social aux problématiques de prévention et de recours aux soins.

Enfin, le Pacte parisien de lutte contre la grande exclusion, signé en 2015 à l’initiative de la Maire de Paris, met en place un programme d’actions avec de nombreux partenaires, dont l’Assurance Maladie de Paris.

L’accès réel aux droits et aux soins est une des priorités de l’Assurance Maladie inscrite dans l'axe 1 de la Convention d’objectifs et de gestion 2014-2017.

La démarche Planir

Développer et animer les partenariats afin de contribuer à la réduction des inégalités

La croissance des partenariats

L’accès réel aux droits et aux soins est une des priorités de l’Assurance Maladie inscrite dans l'axe 1 de la Convention d’objectifs et de gestion 2014-2017.

La sante au cœur des parcours attentionnés

Le dispositif Paerpa a pour objectif d’améliorer la prise en charge des personnes âgées en mettant fin aux difficultés ou ruptures dans leur prise en charge.

Le parcours santé des aînés (Paerpa)

Une attention particulière portée aux publics les plus fragiles

La réduction des inégalités sociales de santé