Photo d’un Conseiller Assurance Maladie dans une unité de cardiologie

Programme d’accompagnement du retour à domicile

L’objectif des programmes de retour à domicile est d’optimiser le suivi post-hospitalisation en organisant la prise en charge par des professionnels de santé en ville, d’optimiser à terme les durées de séjour en établissement, d’éviter les ré-hospitalisations et de diminuer le taux de mortalité.

Cinq programmes de retour à domicile sont actuellement déployés à Paris : Maternité, Chirurgie, Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), Insuffisance cardiaque et l’expérimentation Paerpa (Personnes âgées en risque de perte d’autonomie).

L’année 2016 a été marquée par la création de l’Unité opérationnelle Prado (UOP) gérée de façon conjointe entre l’Assurance Maladie de Paris et le Service médical. L’équipe a été renforcée par l’arrivée de nouveaux salariés (10 nouveaux conseillers Assurance Maladie du service médical et deux managers).

Offre de service

L’équipe médicale de l’établissement sollicite un retour au domicile pour un patient, par le biais du formulaire d’éligibilité médicale Prado. Une fois la date de sortie du patient décidée, un conseiller d’Assurance Maladie (CAM) assure, pour les patients qui souhaitent bénéficier du programme, la mise en relation avec un professionnel de santé libéral (sage-femme, kinésithérapeute, infirmière, cardiologue, pneumologue, médecin traitant, etc.) qui assurera des visites dans les jours qui suivent son retour à domicile.

Un dispositif d’aide à domicile peut également être sollicité (aide-ménagère, portage de repas, etc.). A ce sujet, l’offre de l’UOP de Paris a été étoffée en novembre 2016 avec un dispositif innovant d’aide à la vie mobilisable en urgence et sans reste à charge pour le patient, en partenariat avec le service Social régional de la Cramif et le service Action sanitaire et social de l’Assurance Maladie de Paris. Ce service a pu accompagner en 2016, 16 patients.

Une expérimentation a également été construite avec le service ESCAVIE (ergothérapie) de la Cramif en vue de proposer une nouvelle offre de service aux patients Prado, en particulier pour les personnes âgées, à compter de mars 2017 et rendre ainsi le service plus attractif.

Prado Maternité

  • 11 établissements parisiens proposent ce programme dont 8 de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP)
  • Le périmètre a été élargi en juillet 2014 avec la prise en charge des accouchements par césarienne sans complication, puis en juin 2016 aux sorties précoces

13 090 parturientes ont ainsi pu bénéficier de ce programme en 2016.

Prado Chirurgie

Depuis juillet 2016, le programme chirurgie ne concerne plus uniquement les 23 gestes de chirurgie orthopédique, il est désormais étendu à tous les actes de chirurgie.

  • 5 sites de l’AP-HP proposent ce programme (Cochin, Hôpital européen Georges-Pompidou, Pitié Salpêtrière, Lariboisière, St Antoine et Bichat)
  • 8 établissements privés :Clinique des Maussins-Nollet, Clinique Arago, Centre Médico-Chirurgical – Paris V, Institut Mutualiste Montsouris, Clinique Jouvenet, Clinique Geoffroy Saint-Hilaire, Hôpital privé des peupliers et Clinique Blomet
  • 2 Etablissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC) : Diaconesses / Croix St Simon et hôpital St Joseph

310 adhésions ont été enregistrées pour l’année 2016 et 88 rendez-vous ont été assurés en établissements pour présenter Prado Chirurgie.

Prado Pathologies chroniques

Il s’agit d’accompagner les patients hospitalisés après leur sortie afin d’éviter les ré-hospitalisations et diminuer le taux de mortalité.

  • Prado Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO): 3 établissements proposent le programme (Tenon et Cochin pour l’AP-HP et l’hôpital Saint-Joseph)
  • Prado Insuffisance cardiaque: 4 établissements proposent le programme (Lariboisière, la Pitié-Salpêtrière et HEGP pour l’AP-HP et Saint-Joseph)

En 2016, 128 adhésions ont été réalisées dans le cadre des Prado Pathologies chroniques.

Dispositif Paerpa

S’agissant des patients relevant du volet Personnes âgées en risque de perte d’autonomie (Paerpa), ils sont comptabilisés dans le nombre des adhésions réalisées au titre du volet pathologies chroniques.