Mieux valoriser l’information sur la santé et la prévention

Les dernières années ont été marquées par le lancement de nombreuses expérimentations, actions et offres de services dans les champs de la santé, que l’Assurance Maladie s’est attachée à accompagner et à faire connaître.

La diversité des sujets à accompagner impose aujourd’hui de définir une stratégie de prise de parole forte, dans la durée, sur quelques grands thèmes relevant de l’efficience ou de la santé publique.

Ceci se vérifie particulièrement dans le champ de la prévention, où la communication a progressivement glissé d’une logique de promotion de la santé à une démarche de promotion des « services en santé ».

Service d’accompagnement des patients diabétiques

La promotion du service d’accompagnement sophia s’est poursuivie en 2016 par le biais de 6 tables rondes et de 2 forums organisés dans les mairies d’arrondissements ainsi que 6 ateliers de proximité au sein d’associations. Ces actions locales ont permis l’inscription directe de 381 nouveaux patients à sophia, ce qui porte à 17 900 le nombre total d’adhérents pour Paris.

 In fine 2 237 nouveaux patients, dont 788 en écarts aux soins, selon les recommandations de la Haute autorité de santé se sont inscrits à sophia en 2016. Ainsi, notre caisse a atteint 94 % de l’objectif du Contrat pluriannuel de gestion (GPG) fixé.

Dans l’esprit de la COG 2014-2017, les patients éligibles en écart aux soins qui n’ont pas encore adhéré à sophia sont invités à des conférences ou des ateliers de proximité. Ces évènements, co-animés par le service médical et le département prévention, présentent les complications de la pathologie, les enjeux d’un bon suivi des recommandations, et expliquent l’accompagnement proposé par le service sophia. A l’issue des conférences et ateliers, ces patients, qui n’ont pas encore rejoint sophia, peuvent s’inscrire.

Santé Active, du présentiel au coaching en ligne

La campagne d’ateliers Santé Active en présentiel s’est achevée en 2015. Parallèlement, l’Assurance Maladie innove et crée le coaching en ligne Santé Active, pour aider les assurés à préserver leur santé jour après jour. Gratuit et accessible depuis le compte ameli, le coaching Santé Active propose un accompagnement personnalisé avec des conseils adaptés aux habitudes de vie et des astuces à mettre en pratique chaque jour.

Croc’futé

32 enfants repérés en obésité précoce lors d’une visite médicale de la Protection maternelle et infantile (PMI), se sont vus proposer des ateliers collectifs, d’éducation nutritionnelle.

L’objectif étant de changer les comportements des parents et des enfants en termes d’alimentation et d’activité physique.

Diététicienne et éducatrice médico-sportive animent ces rencontres, à l’aide d’outils spécifiques, tels que des aliments factices à manipuler ou encore un grand jeu de l’oie de Croc’futé, permettant ainsi à toute la famille de participer aux activités proposées.

Équilibre

Un partenariat avec le Centre d’action sociale de la ville de Paris a permis de proposer les ateliers Équilibre dans des clubs et résidences séniors.

Le programme à destination des plus de 55 ans, en situation de fragilité sociale consiste en une série d’ateliers de nutrition, d’activité physique douce et de bien-être, visant à préserver l’autonomie des personnes vieillissantes et prévenir des maladies chroniques.

Ainsi, une quarantaine d’ateliers ont été dispensés et une cinquantaine de participants ont pu en bénéficier.

Moi(s) sans tabac

Le dispositif Moi(s) sans tabac a été lancé en 2016 sous le pilotage de Santé publique France. L’Assurance Maladie, opérateur majeur dans cette opération, s’est vue confier les actions bénéficiant aux personnes en situation de précarité.

A ce titre elle a engagé ses propres moyens (centres d’examens de santé et centre de santé Réaumur) dans la promotion du dispositif en octobre et dans l’accompagnement des personnes inscrites vers le sevrage tabagique en novembre (le cas échéant avec la délivrance gratuite de substituts nicotiniques).

Par ailleurs, elle a financé les opérateurs parisiens qui s’adressent aux populations fragilisées sous la dépendance du tabac (Ligue contre le cancer, Fondation du souffle, Réseau de prévention des addictions, etc.).

Cette opération a été largement suivie par les parisiens. En Ile-de-France 28 470 personnes se sont inscrites au site de sevrage Tabac info service soit 2,4 personnes pour 1 000 habitants, Paris représentant le taux le plus élevé avec 3,2 inscrits pour 1000 habitants.

En octobre 2016, le forfait alloué aux fumeurs pour qu’ils utilisent des substituts nicotiniques a été porté à 150€ pour tous (sur prescription médicale).

Ateliers femmes enceintes

Proposés dans le cadre du parcours attentionné, les ateliers femmes enceintes se sont mis en place au bénéfice des femmes qui présentent des facteurs de fragilité au sens prévu par la Cnamts (bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), de l’Aide à la complémentaire santé (ACS), n’ayant pas de médecin traitant, primipare ou attendant leur deuxième enfant).

Pour l’année 2016, 23 ateliers ont été organisés par le département prévention sur ces critères.

Au total, 184 femmes enceintes ont participé à ces ateliers animés par un conseiller de l’Assurance Maladie du service des permanences de proximité, une sage-femme du département prévention, et une représentante de la CAF.

L’objectif de ces ateliers étant de :

  • Faciliter les démarches en matière d’accès aux droits
  • Faciliter l’orientation vers les professionnels de santé et les structures adaptées
  • Informer sur le suivi médical de la grossesse (examens recommandés)
  • Informer sur la prévention des facteurs de risque (alcool, tabac…)
  • Encourager à adopter des comportements favorables à leur santé et à celle de leur enfant.

De nombreux partenariats se sont noués en 2016, notamment avec l’association Solipam (femmes en grande précarité) et le réseau de santé périnatal parisien.

Par ailleurs, le partenariat avec la CAF s’est consolidé ; 29 ateliers ont été réalisés pour 249 participantes informées des prestations CAF et de l’Assurance Maladie.

Ateliers santé jeunes

Les ateliers santé jeune destinés aux 16/25 ans entrent dans le cadre du parcours première affiliation afin d’éviter les ruptures de droits en fin d’études ou d’apprentissage.

Ces ateliers s’adressent, entre autres, aux jeunes en situation de réinsertion et de vulnérabilité pour le recours aux soins.

Des partenariats avec la Mission locale de Paris (Garantie jeunes et hors Garantie jeunes), les structures d’insertion professionnelle, les centres de formation des apprentis, la Cité de la santé – Cité des sciences et les lycées professionnels ont permis, de janvier à décembre 2016, de réaliser 74 ateliers pour 827 participants .

A l’issue de ces ateliers, 24 jeunes ont déclaré un médecin traitant (30,4 %), 8 jeunes ont ouvert un compte ameli (6 %) et 121 jeunes ont réalisé un bilan médico-administratif ou un examen périodique de santé de l’adulte (49,6 %).

Cette démarche vient d’être labellisée dans le cadre de PLANIR et, de facto, va voir une augmentation très significative de ses actions en 2017.