Docteur utilisant les services en ligne de l’Assurance Maladie

La promotion des services en ligne dédiés aux professionnels de santé

Les nouvelles technologies font aujourd’hui partie de notre quotidien, elles sont ancrées dans les pratiques des professionnels de santé. L’Assurance Maladie de Paris mène différentes actions pour optimiser la connaissance et l’usage de ses services dématérialisés.

La sensibilisation des professionnels de santé aux services en ligne passe notamment par des actions de démarchage et de promotion.

Les actions de démarchage

Le démarchage auprès des professionnels de santé s’est poursuivi en 2016 avec 3 133 visites de professionnels de santé par les conseillers informatique service (CIS) et 6 346 contacts téléphoniques sortants.

Ainsi, la Cpam de Paris a enregistré en 2016 :

  • 1 343 démarrages en Sesam-Vitale. Les CIS ont ciblé leurs actions auprès des médecins « non utilisateurs » de Sesam-Vitale et /ou des services en ligne, des gros producteurs papier, des nouveaux installés avec rétroactivité 2015 pour toutes les catégories.
  • 890 installations d’Espace Pro en 2016 : 396 primo-installations et 494 rendez-vous de maintenance (contre 884 installations d’Espace Pro en 2015).

Par ailleurs, les conseillers informatiques service ont également une fonction d’assistance et d’accompagnement :

  • 520 téléassistances (+ 477 %) en 2016,
  • 281 téléassistances (particulièrement utilisée dans le cadre de la Rémunération sur Objectifs de Santé Publique (ROSP), la  téléassistance a été moins sollicitée par les professionnels de santé plus autonomes).

La promotion des services en ligne

La promotion des services en ligne des professionnels de santé (PS) s’articule autour de deux axes principaux :

1. Les services en ligne accessibles via le site internet de l’Assurance Maladie « Espace Pro »

2. Les services en ligne directement intégrés dans les logiciels métiers des PS (téléservices intégrés)

En 2016, l’Assurance Maladie de Paris a poursuivi la montée en charge des services existants :

  • 33,53 % de protocoles de soins électroniques (PSE)
  • 6,04 % de certificats médicaux accident du travail / maladie professionnelle (ATMP) (4ème trimestre 2016)
  • 58,32 % de déclarations de médecin traitant en ligne (DCMT) (4ème trimestre 2016), soit 113 074 déclarations enregistrées
  • 17,35 % d’avis d’arrêts de travail (e–AAT), soit 74 073 avis d’arrêt de travail déclarés en ligne (4ème trimestre 2016)

Cette même année, elle a accompagné le déploiement de nouveaux services en ligne :

  • Le Service électronique de facturation intégré (SEFi) transporteurs sanitaires : 6,90 % d’utilisation, soit 7 utilisateurs pour 31 engagements signés au 31/12/2016,
  • L’Acquisition des droits intégrés (ADRi) PS : 12,49 % d’utilisation,
  • L’Acquisition des droits intégrés (ADRi) médecins : 9,17 % d’utilisation.

Globalement, le taux de dématérialisation affiché en fin d’année pour les services en ligne est en progression, pour autant les objectifs du contrat pluriannuel de gestion (CPG) ne sont pas encore atteints.

 

À savoir :

SEFi : Le Service électronique de facturation intégré au logiciel du PS permet d’accéder à la prescription électronique, de consulter en temps réel les référentiels de l’Assurance Maladie à n’importe quel moment de l’activité et pour élaborer sa facture en ligne, d’intégrer directement les informations mises à disposition par l’Assurance Maladie et de numériser les pièces justificatives à l’issue de la journée de facturation.

ADRi : Le téléservice Acquisition des droits intégrée permet de réaliser des feuilles de soins électroniques en tenant compte des droits effectifs du patient. ADRi est utile quand le patient oublie sa carte Vitale ou lorsque celle-ci n’est plus à jour. Toujours à la main du médecin, simple d’utilisation, ADRi peut être configuré pour se déclencher automatiquement ou à la demande.